Passer au contenu principal
pdf?stylesheet=default
Blackboard Help

Networking

Offrez une expérience optimale à vos utilisateurs.

Blackboard Collaborate fonctionne mieux sur les réseaux WebRTC sur UDP. Collaborate a également besoin de WebSockets, une technologie Web courante.

Paramètres de pare-feu

Par défaut, Collaborate avec le mode Ultra utilise le protocole UDP pour envoyer des informations. Le protocole UDP n'attend pas qu'une connexion soit établie pour envoyer un paquet. Il envoie simplement le paquet, rendant l'envoi rapide et efficace.

Pour une meilleure expérience, configurez votre pare-feu et votre proxy pour qu'ils autorisent le trafic UDP sur les ports 49152 à 65535 jusqu'à notre plage complète d'IP pour le système d'administrateur de session (SAS) régional que vous utilisez.

Si l'ouverture de la plage complète de ports n'est pas possible, vous pouvez configurer votre pare-feu et votre proxy afin d'autoriser le trafic UDP sur le port 50000. Collaborate prend en charge le trafic WebRTC si le pare-feu et le proxy ne sont pas configurés pour autoriser le trafic UDP. Toutefois, cela provoquera une latence inutile et une petite frustration chez vos utilisateurs.

Pour obtenir la liste des plages d'adresses IP, consultez l'article sur le networking Behind the Blackboard (disponible en anglais uniquement).

Si votre pare-feu n'est pas ouvert pour cette plage, nous essayerons le port UDP 50000. En cas d'échec, le trafic peut se connecter en utilisant le protocole TCP sur le port 443. TCP est un protocole de connexion légèrement plus lent qu'UDP.

Paramètres du proxy

WebSocket

Collaborate avec le mode Ultra utilise le trafic WebSocket HTML 5 pour se connecter aux serveurs de session. Les utilisateurs qui tentent de se connecter à partir de réseaux qui n'autorisent pas les connexions WebSocket HTML 5 ne pourront pas lancer Collaborate avec le mode Ultra.

Les serveurs proxy doivent autoriser le trafic WebSocket HTML 5 pour que Collaborate puisse se connecter aux serveurs de session par le biais d'un proxy. De plus, les serveurs proxy nécessiteront peut-être une configuration spécifique pour gérer ce trafic WebSocket. L'administrateur système se chargera de cette configuration.

Vous n'êtes pas sûr que le trafic WebSocket fonctionne sur votre réseau ? Vous pouvez le tester. Pour en savoir plus, consultez l'article Behind the Blackboard sur le test du trafic WebSocket sur votre réseau (disponible en anglais uniquement).

WebRTC

Les serveurs proxy doivent autoriser le trafic WebRTC pour une meilleure expérience Collaborate. Avec WebRTC, la qualité du service s'adapte de façon dynamique selon la bande passante disponible et les contraintes réseau. Pour en savoir plus, consultez le site Internet de WebRTC.