Passer au contenu principal
pdf?stylesheet=default
Blackboard Help

Bonne pratique : sous-titrage d'un contenu vidéo

À propos du sous-titrage

Si vous souhaitez que les apprenants profitent pleinement de votre contenu vidéo, ajoutez des sous-titres. Le sous-titrage d'une vidéo permet de rendre cette dernière accessible aux personnes sourdes ou malentendantes. Les sous-titres sont également importants pour toute personne travaillant dans un environnement bruyant. Ils ajoutent une autre dimension au contenu vidéo, ce qui procure une expérience d'apprentissage plus riche aux étudiants ayant des problèmes neurologiques spécifiques, aux locuteurs non natifs, aux adultes en phase d'alphabétisation et aux enfants en apprentissage de la lecture.

Les différents types de sous-titres

Il existe différents types de sous-titres. Il arrive que certains d'entre eux ne répondent pas à toutes les exigences d'accessibilité.

  • Sous-titres pour sourds et malentendants : les vidéos qui comportent de tels sous-titres sont désignées par l'icône familière CC icône des sous-titres pour sourds et malentendants. Ils sont facultatifs et les utilisateurs peuvent choisir de les activer ou de les désactiver à l'aide de leur lecteur vidéo ou d'autres commandes. Les sous-titres pour sourds et malentendants qui apparaissent dans les vidéos destinées à la télévision sont lus par un décodeur intégré au matériel audiovisuel vendu dans le commerce. Les sous-titres pour sourds et malentendants qui apparaissent dans les vidéos destinées au Web peuvent être lus par un lecteur multimédias, à condition que ce dernier les prenne en charge. Toutes les versions de lecteurs multimédia ne prennent pas en charge ces sous-titres. Les sous-titres pour sourds et malentendants ne font pas partie du flux vidéo, mais d'un flux de texte annexe. 

Les utilisateurs qui souhaitent les activer doivent maîtriser la procédure d'activation de leur téléviseur ou lecteur multimédia. Ajoutez des instructions à l'attention des utilisateurs de votre cours.

  • Sous-titres incrustés : ce genre de sous-titres peut être utilisé pour alimenter une vidéo Web en texte. Ils sont toujours affichés, car ils font partie du flux vidéo. Ils ne dépendent pas des capacités d'un lecteur multimédia en particulier. Les utilisateurs n'ont donc pas besoin de savoir comment les activer. Toutefois, ils ont un inconvénient, car lorsqu'une vidéo est compressée, il peut y avoir une perte de qualité et de lisibilité. Ils peuvent également être source de distraction pour certains utilisateurs.
  • Audiodescription : l'ajout d'une description écrite d'effets sonores tels que le "craquement du plancher" ou "l'éclatement d'un verre" enrichit l'expérience des participants. Les descriptions audiovisuelles sont une sous-catégorie de sous-titres pour sourds et malentendants et de sous-titres incrustés. Elles permettent de fournir une information manquante que le narrateur n'a pas donnée. Par exemple, si un narrateur dit : "Comme vous pouvez le voir, les trois points principaux appuient la conclusion...", mais ne dit pas à quoi correspondent ces trois points principaux, la description permet de fournir les informations manquantes dans les sous-titres.

    Pour éviter d'alourdir les sous-titres avec des descriptions audiovisuelles, vous pouvez utiliser une trame sur laquelle toutes les informations nécessaires sont détaillées et suivre sa progression.

  • Sous-titrage en direct : utilisé lors d'un événement synchrone tel que le streaming vidéo ou une session Blackboard Collaborate, le sous-titrage en direct, parfois appelé texte en temps réel, est un service de transcription semblable au TDD/TTY des téléphones portables. Les services de transcription sont distincts de Blackboard Learn. Le service a généralement un coût et doit être organisé à l'avance.
  • Sous-titres : ils se composent uniquement de la traduction des dialogues sans effets sonores ni autres descriptions ; les sous-titres supposent que les téléspectateurs peuvent voir et entendre. Seul le dialogue parlé est sous-titré et souvent traduit dans une autre langue.

Rechercher du contenu sous-titré

La façon la plus simple et la plus rapide d'ajouter du contenu sous-titré à votre cours est de localiser des vidéos qui contiennent déjà des sous-titres. Un pourcentage relativement faible de vidéos est sous-titré, mais vous pouvez tout de même en trouver en appliquant un filtre à votre recherche. Dans YouTube, entrez votre terme de recherche, puis ajoutez une virgule suivie de cc. Par exemple, si vous recherchez des vidéos de MOOCs sous-titrées, tapez "MOOC, cc" dans la zone de recherche.

iTunes et Hulu, quant à eux, disposent de filtres permettant de rechercher ce type de vidéos. Le sous-titrage d'une vidéo ne rend pas systématiquement son contenu meilleur que celui d'une vidéo non sous-titrée. Avant d'ajouter une vidéo sous-titrée à votre cours, visionnez-la entièrement pour vous assurer que le sous-titrage et le contenu correspondent bien à vos attentes.

Sous-titrer une vidéo dans YouTubeTM

Vous pouvez sous-titrer toutes les vidéos que vous possédez et avez téléchargées au préalable sur votre compte YouTube. Pour cela, le service de sous-titrage automatique de YouTube constitue une bonne base de démarrage.

De plus, disposer d'une trame est important, même si vous réalisez des vidéos informelles. Préparez un plan et le texte qui sera transcrit. Cette étape peut paraître un peu longue en amont, mais au final, elle vous fera gagner du temps. Grâce à votre trame, vous serez plus à l'aise dans la réalisation de votre vidéo et vous n'aurez pas trop de retouches à faire. Vous pourrez également copier et coller votre narration dans YouTube au lieu de la saisir dans l'éditeur de sous-titrage.

  1. Saisissez un plan et une trame de base.
  2. Créez votre vidéo.
  3. Téléchargez-la sur YouTube.
  4. Patientez de deux à six heures.
  5. Reconnectez-vous à YouTube et sélectionnez Gestionnaire vidéo.
  6. Cliquez sur Modifier et sélectionnez l'option de Sous-titrage.
  7. Cliquez sur l'option de Sous-titrage automatique.
  8. Modifiez les sous-titres existants (parfois les approximations automatiques sont hilarantes et prêtent à rire).

La fonctionnalité de sous-titrage automatique de YouTube est loin d'être parfaite, mais elle vous permettra quand même d'obtenir un résultat fiable à 80 %. Les résultats n'en seront que meilleurs si votre voix et votre diction sont claires. Le premier avantage de cet outil de sous-titrage automatique est que les codes temporels sont synchronisés par rapport à votre contenu. Tout ce que vous avez à faire est de modifier le texte de chaque image.

Sous-titrer une vidéo enregistrée à partir de l'Éditeur de contenu

L'Éditeur de contenu Learn est en mesure d'enregistrer une vidéo directement à partir de votre webcam pour ensuite la télécharger automatiquement sur YouTube. Ainsi, vous donnez à toute personne inscrite à votre cours un accès direct pour créer et partager une vidéo. Pour sous-titrer ces vidéos, connectez-vous à votre compte YouTube. Recherchez votre vidéo. Sélectionnez une méthode pour ajouter vos sous-titres :

  • Tapez la transcription de votre vidéo et laissez YouTube la synchroniser avec votre vidéo. L'opération prendra un peu de temps et vous devrez vérifier le résultat pour contrôler que la synchronisation de la transcription est correcte par rapport à votre vidéo.
  • Vous pouvez télécharger un fichier de sous-titrage chronométré. Ce type de fichier inclut les temps de synchronisation. Deux format sont disponibles. Vous pouvez obtenir des informations sur les types de fichiers compatibles avec les vidéos YouTube sur la page d'aide relative au sous-titrage dans YouTube.
  • Patientez quelques heures et utilisez la fonctionnalité de sous-titrage automatique. 

Dans tous les cas, lorsque vous disposez d'une trame ou d'un plan, l'ajout des sous-titres est plus facile et plus rapide.